Lutte contre la pauvreté en milieu rural

Objectif global  

Améliorer la qualité de vie de la population rurale

Objectifs spécifiques

  • Améliorer l’accès aux services sociaux de base Promouvoir l’approche genre
  • Promouvoir l’animation sociale, culturelle et sportive
  • Promouvoir les Activités Génératrices de Revenus
  •  Promouvoir le développement durable local
  •  Renforcer la gouvernance locale

 

Le ciblage des nouvelles communes rurales se fonde essentiellement sur le taux de pauvreté. C’est ainsi que le taux moyen national de la pauvreté en milieu rural de 14% a été choisi comme base de référence. De même, dans une logique de consolidation des acquis de la première phase, un accompagnement et un soutien financier différencié sera réalisé au profit des 403 communes rurales anciennement ciblées. Le programme cible 701 communes rurales, comprenant quatre catégories:

  • Les communes nouvellement ciblées dont le taux de pauvreté est supérieur ou égal à 14%
  • Les communes relevant de la première phase INDH dont le taux de pauvreté est supérieur ou égal à 20%
  • Les communes relevant de la première phase INDH dont le taux de pauvreté est entre 14% à 20% mais nécessitant un accompagnement afin de consolider les acquis de la première phase INDH
  • Les communes relevant de la première phase INDH dont le taux de pauvreté est inférieur à 14% mais nécessitant un accompagnement approprié

Le programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural vise, notamment, les actions et projets se rapportant à/au :

  • Soutien à l'accès aux services sociaux, infrastructures et équipements sanitaires et éducatifs de base, culturel et sportif
  • Animation sociale, sportive et culturelle
  • Actions de formation et de communication
  • Activités Génératrices de Revenus et microprojets générateurs d’emplois et de revenus stables

 

Choisir les projets sur la base de diagnostics participatifs établis par les populations concernées, avec l’appui des équipes d’animation et le concours des services extérieurs. 
Choisir les projets visant la valorisation des potentialités locales et contribuant à absorber les déficits sociaux. 

Privilégier les projets s’inscrivant dans la durée en favorisant les facteurs de pérennité suivants :

  • Caractère intégré des projets
  •  Montage financier devant prendre en considération les frais de fonctionnement et d’entretien
  • Projets à fort impact (nombre de bénéficiaires directs et effet immédiat)
  • Effet de levier des partenaires
  • Forte appropriation des projets par la population
  • Respect et préservation de l’environnement
  • Qualité des travaux et des équipements
  •  C onventionnement maitrisé précisant les modalités de suivi, de gestion et de maintenance des infrastructures et de l’offre de qualité des prestations de service. 

 

Copyright © 2014 INDH, Tous droits réservés.